Aeternia T1, G. Katz

Fantasy
375 pages
19€ (format broché)
Lu en Mars 2020
Lien Livraddict
Lien Goodreads

Leth Marek, champion d’arènes, se retire invaincu, au sommet de sa gloire. Il a quarante ans, une belle fortune et deux jeunes fils qu’il connaît à peine. C’est à Kyrenia, la plus grande cité du monde, qu’il choisit de les élever, loin de la violence de sa terre natale. Lorsqu’il croise la route d’un culte itinérant, une étrange religion menée par un homme qui se dit prophète, l’ancien champion ignore que son voyage va basculer dans le chaos. À Kyrenia, où l’on adore la Grande Déesse et les puissants du Temple s’entredévorent, une guerre ouverte éclate entre deux cultes, réveillant les instincts les plus noirs. La hache de Leth Marek va de nouveau tremper dans le sang. Le plus violent des combats est celui que l’on mène contre ses propres croyances.

Toute cette fantasy repose sur des questions d’oppositions religieuses, et ici, ça ne m’a pas plu. En général, la religion ce n’est déjà pas mon truc en fantasy, mais il peut y avoir des exceptions. Sauf que là ça m’a royalement ennuyée, les religions étaient d’ailleurs, je trouve, à peine décrites, c’était plus un prétexte pour montrer comme elles peuvent déchirer les hommes. Peut-être aurai-je réussi à m’y intéresser si les religions avaient été plus construites et poussés, mais là on savait juste que deux religions s’opposaient et la base, me laissant plutôt frustrée.

Le problème était d’abord vraiment l’intrigue qui m’a royalement ennuyée. Cela dit, j’ai été surprise par les retournements de situation qui étaient totalement inattendus. L’auteur n’hésite pas à virer à 180 degrés et tout changer, et ça c’était pas mal. Mais ça n’a pas suffit pour m’intéresser à l’histoire.

Le deuxième problème majeur, qui a aggravé le premier, c’était les personnages. L’auteur les garde très mystérieux : il est difficile de savoir ce qu’ils pensent. Du coup, ils m’ont semblé complètement hermétiques ; je n’ai pas su du tout m’identifier à eux, ni m’intéresser à eux. Je suis restée en surface de leur personnalité, je les ai trouvés plats et ennuyeux. Par extension, leurs aventures m’ont encore plus ennuyée. Moi qui adore les personnages dans une histoire, ça m’a vraiment bloquée.

Quant au style, il est vif, poignant avec un vocabulaire abrupt : on ne prend pas de pincettes. Les dialogues sont piquants, et l’humour noir est bien présent, si vous aimez ça vous serez servis ! Ma foi plutôt un point positif de cette histoire, c’était plutôt plaisant.

Ça me fait mal de mettre des « une étoile » mais quand je n’aime pas, je n’aime pas. Bien entendu, mon avis n’engage que moi, à vous de vous connaître et de savoir si vous aurez les mêmes objections et blocages que moi, ou si cela vous plaira.

Très très déçue de cette fantasy qui pourtant a énormément de succès. Je vois pourquoi elle plaît, mais ce qui peut être des qualités pour d’autres sont pour moi des défauts qui m’ont empêchée d’être emportée par l’histoire.

3 commentaires sur “Aeternia T1, G. Katz

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s