Le prieuré de l’oranger, S. Shannon

Fantasy
950 pages
25€ (format broché)
Lu en Mars 2020
Lien Livraddict
Lien Goodreads

Un monde divisé. Un reinaume sans héritière. Un ancien ennemi s’éveille. La maison Berethnet règne sur l’Inys depuis près de mille ans. La reine Sabran IX qui rechigne à se marier doit absolument donner naissance à une héritière pour protéger son reinaume de la destruction, mais des assassins se rapprochent d’elle… Ead Duryan est une marginale à la cour. Servante de la reine en apparence, elle appartient à une société secrète de mages.
Sa mission est de protéger Sabran à tout prix, même si l’usage d’une magie interdite s’impose pour cela. De l’autre côté de l’Abysse, Tané s’est entraînée toute sa vie pour devenir une dragonnière et chevaucher les plus impressionnantes créatures que le monde ait connues. Elle va cependant devoir faire un choix qui pourrait bouleverser son existence. Pendant que l’Est et l’Ouest continuent de se diviser un peu plus chaque jour, les sombres forces du chaos s’éveillent d’un long sommeil…
Bientôt, l’humanité devra s’unir si elle veut survivre à la plus grande des menaces.

Une fantasy qui repose sur une invasion « démoniaque » à venir, sur fond de conflits politico-religion. J’avais un peu peur de le lire et d’être déçue, vu toute la pub qui avait été fait autour, et quelques mauvais avis parmi le flots de coup de coeur. Il n’en est rien !

D’abord, il y a l’Ouest : où évolue Sabran, reine de l’Inys, dévouée au Saint Galian. Elle subit une pression pour engendrer une héritière, car sa famille est censée être selon la religion de la Vertu un rempart contre l’éveil du Sans-Nom, une créature démoniaque. Ead se fait passer pour une Dame à la cour, et tente de se rapprocher d’elle, mais en réalité, c’est une ‘hérétique’ du Sud qui a été envoyée pour la protéger.

Au Sud, c’est le Prieuré de l’oranger : des guerrières qui veillent à la paix et sont dévouée à la Mère Céolind.

A l’Est, c’est aux dragons que le peuple est dévoué, comme Tanné qui rêve d’être dragonnière.

Tout ce petit monde est opposé par des conflits politico-religieux, et pourtant réunis par une menace qui pèse sur eux : le Sans-Nom, sur le point de s’éveiller.

L’univers était très complet et très convaincant, j’ai adoré ces conflits religieux et politiques et ces différences compréhensions de l’histoire d’un peuple à l’autre. Presque 1000 pages et pourtant je ne me suis pas ennuyée un seul instant : l’action est au rendez-vous et l’intrigue évolue rapidement sans tourner en rond. Chaque partie était utile et menait à un point B jusqu’à arriver au climax.

Le style a pu me gêner au début, non pas parce qu’il était mauvais mais parce que les phrases étaient construites à l’opposé de ma façon de penser (si je les avais écrites, j’aurai construit à l’inverse). Le style n’était cela dit pas mauvais, juste pas le mien, et je m’y suis rapidement faite. Il est fluide, et m’a étonné de par son vocabulaire plutôt relevé par moment (surtout sur le début).

Les personnages m’ont beaucoup plu, et chacun évolue énormément, ce qui est très intéressant à voir. Seuls les personnages de l’Est m’ont semblé moins intéressants, et par conséquent j’ai beaucoup moins apprécié les passages narrant les évènements qui s’y déroulait. Petit plus pour le pouvoir au féminin dans ce livre, ça fait plaisir : les femmes sont badass, se battent, et même mieux que les hommes.

Le livre a quelques défauts tout de même, notamment la facilité scénaristique. Dès que les personnages ont absolument besoin de quelque chose, ils tombent par hasard exactement sur ce qu’il leur faut. De même, ils ne cessent de se rencontrer et tomber l’un sur l’autre pile au moment où il faut. Certaines tournures d’évènement m’ont fait lever au ciel : c’était un peu facile. Mais bien amené, alors ça passe.

Un excellent moment de lecture, j’ai adoré me plonger dans cet univers et j’ai été attristée de le quitter. Je vous le recommande !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s