Fille des chimères T1 – L. Taylor

Le premier tome de la saga « La marque des anges ».



Fantasy, young-adult
445 pages, saga en 3 tomes
15€
Lu en Décembre 2019
Lien Livraddict

L’amour impossible d’un ange et d’une chimère, une guerre millénaire entre deux peuples…

Des ruelles de la Prague d’aujourd’hui à un monde sombre et fabuleux, la quête identitaire d’une héroïne passionnante.

Karou remplit ses carnets de dessins de monstres qui sont peut-être réels. Elle a 17 ans, parle de nombreuses langues – pas toutes humaines – et ses cheveux bleus poussent de cette couleur. Une question la hante : Qui est-elle ?

On en a énormément entendu parler sur les chaînes anglophones, où il est très populaire sous le nom de Daughter of Smoke and bones. En France, on en a pas autant entendu parler, et ça m’étonne pas trop : entre un nom qui tombe à plat par rapport à l’anglais et fait très déjà vu (que ce soit celui de la saga ou du titre), et une couverture bleuâtre-flou absolument terrible (et dire que la couverture anglaise est hyper belle), personnellement je n’achète pas le livre et le repose (et c’est là qu’interviennent les bibliothèques).

On suit l’histoire de Karou, dont on ne comprend pas vraiment l’identité avant un moment. C’est une fille normale, avec une vie que j’ai trouvé franchement ennuyeuse. Et puis, hors de sa vie quotidienne, elle voit des chimères avec qui elle a grandi, qui l’envoient chercher des dents humaines et lui offrent des vœux. Sur ses mains s’étendent des yeux tatoués depuis toujours. Mais cette vie paisible va être troublée par l’apparition d’anges, qui sont en guerre avec les chimères depuis des années.

Comme dans Le faiseur de rêve, le début est assez long. On ne sait rien de Karou, et on ne saura rien avant la toute fin, donc forcément en attendant on a du mal à voir où l’on va.

Il y a assez peu d’actions dans le livre, et le rythme est plutôt lent. Mais l’univers est génialement pensé, et le suspens crée sur « Qui est-elle ? » « Que se passe-t-il entre les chimères et les anges ? » et l’attente d’une grande guerre nous tient en haleine et parvient à nous captiver quand même.

Une fois qu’on a découvert la vérité : on n’est pas déçu, c’est très bien construit, très bien raconté, et y a rien à redire ! La fin du roman promet de belles choses pour la suite de la saga, j’en attends beaucoup du tome 2.

C’est juste dommage que sur tout le reste du roman, ce soit si lent, même si ce n’est pas aussi lent que dans Le faiseur de rêve, et pas aussi gênant. Le style d’écriture de Laini Taylor est heureusement très joli, doux et fluide, ce qui rattrape également la chose : c’est super agréable à lire. L’histoire d’amour entre l’ange et Karou occupe bien l’espace, et pour le coup, elle sauve le roman de l’ennui. Je regrette juste que les choses aillent si vite entre eux. Sûrement parce que je déteste ces idées de coup de foudre et destinée dans les romances, qu’on retrouve un petit peu ici.

Une très bonne lecture !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s