Un si petit oiseau, M. Pavlenko

Hey, j’espère que vous allez bien ! Aujourd’hui je vous présente ma dernière lecture en date, dont j’ai très envie de vous parler…



Contemporain, young-adult
393 pages
17,50€
Lu en Novembre 2019
Lien Livraddict
Lien Goodreads

Après un accident de voiture qui l’a laissée meurtrie, Abigail rentre chez elle. Elle ne voit plus personne. Son corps mutilé bouleverse son quotidien, sa vie d’avant lui est insupportable. Comment se définir quand on a perdu ses repères, qu’on ne sait plus qui on est, que la douleur est toujours embusquée, prête à exploser ? Grâce à l’amour des siens. Grâce aux livres. Grâce à la nature, au rire, aux oiseaux. Avec beaucoup de patience, peu à peu, Abi va réapprendre à vivre.

Pour tout vous dire, le synopsis ne me tentait pas. Si le livre ne vous tente pas mais que vous avez l’occasion de le lire : foncez ! Quelle belle surprise ! J’avais pas envie de le lire, je l’ai juste vu exposé à la bibliothèque, j’en avais entendu parler en bien et je me suis dit alleeez. QU’EST-CE QUE J’AI BIEN FAIT !

Abi a eu un accident de voiture dans lequel elle a perdu son bras. Désormais séparée d’une partie de son corps, elle n’arrive pas à s’en remettre, ni à faire face à tous les changements dans sa vie impliqués par l’accident.

C’est un livre sur la reconstruction, sur la quête d’identité, l’identité de son corps, d’un corps meurtris. Et c’est TRES BEAU, très touchant, très émouvant. Ça sonnait tout simplement… juste.

C’est bien écrit, c’est bien rythmé et ça se lit à une vitesse fulgurante. Je l’ai pris un soir, un peu tard, et à 2 heures du matin je me suis dit « mince faut que je dorme » sans m’être rendue compte que j’étais à la moitié, que l’heure avait avancé très vite. Pas une seule fois je n’ai regardé le numéro de la page où j’étais rendue. Le lendemain, j’ai juste terminé le livre dès le réveil ! C’est extrêmement fluide, tant au niveau du style que celui de l’auteur. Le tout avec des petites références littéraires cachées de ci de là, comme des petits clins d’œil. Il y a une petite romance qui est parfaitement dosée et demeure secondaire : juste ce qu’il faut pour nous faire accrocher à l’histoire d’amour, pas assez pour oublier les points principaux de l’intrigue. Elle se mélange parfaitement avec le reste du roman et est très bien amenée !

Les personnages sont très touchants, et surtout bien construits. Ils ont leurs forces et leurs faiblesses, ils ont l’incohérence des vrais humains, celle qui nous pousse à agir sous le coup de l’impulsion, parce qu’on est jaloux, en colère, triste et toutes les émotions à la fois. J’ai énormément apprécié le réalisme inhérent à chaque personnage.

Enfin, le livre a beau être touchant, il est rempli d’humour : entre son père et ses blagues pourries, sa tante complètement déjantée mais adorable, et l’humour sarcastique qui se cache dans le cœur de la protagoniste principale, on est servis !

C’est une histoire de reconstruction, d’amour de soi, d’amour des autres et d’amitié, et j’ai été transportée.

Coup de cœur totalement inattendu pour moi, foncez !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s