Sadie, C. Summers

Un petit thriller, pour changer un peu et ma foi ce fut un très bon moment !



Thriller
330 pages
16,90€
Lu en Septembre 2019
Lien livraddict

Sadie, 19 ans, s’est volatilisée. Pour West McCray, journaliste à New York, il s’agit d’une banale disparition. Mais quand il découvre que sa petite soeur, Mattie, a été tuée un an auparavant et que sa mère a elle aussi disparu, sa curiosité est éveillée. West se lance alors à la recherche de Sadie et les témoignages qu’il recueille vont alimenter sa série de podcasts…
Sadie, elle, n’a jamais pensé que son histoire deviendrait le sujet d’une chronique à succès. Elle ne désire qu’une chose : trouver l’homme qui a tué sa soeur.
Qui est réellement cet homme ? Comment est-il entré dans la vie de Mattie ? Tandis que Sadie remonte la piste du tueur, West remonte celle de Sadie. Et se dessine, progressivement, la figure d’un homme – d’un monstre ! – qui pourrait bien frapper à nouveau…
West retrouvera-t-il Sadie à temps ?

On en a beaucoup entendu parler sur les chaînes anglophones, et voilà que Sadie débarque chez nous aussi ! Avant de rentrer dans mon avis, sachez que vous avez là l’avis de quelqu’un qui n’est pas très thriller du tout (et qui est une chochotte, disons le, là dessus c’est clairement le cas). Je trouve ça rapidement angoissant, et d’un côté j’aime bien mais en même temps je raffole pas non plus. Enfin je me vois mal avoir un coup de cœur sur un thriller, c’est trop angoissant ou malaisant pour moi pour que ça aille jusque là.

La lecture de Sadie m’a surprise. Je ne m’attendais pas à ce thème là. Pour moi elle allait enquêter tout du long et voilà. Mais non dès le début on voit que Sadie a déjà un suspect en tête, on ne sait pas pourquoi elle pense que c’est lui, ni si c’est vraiment le coupable mais le livre est une enquête pour retrouver quelqu’un plus que pour comprendre un meurtre. Retrouver quelqu’un c’est vraiment l’enjeu : Sadie cherche son suspect, West cherche Sadie. En dehors de ça, à travers les enquêtes de West et les confidences de Sadie, on en apprend peu à peu plus sur son histoire et comment elle en est arrivé là. Sadie et Mattie avaient une vie difficiles, et n’évoluaient clairement pas dans le meilleur des cadres. Apprendre petit à petit des choses sur elles créait un suspens et un rythme bien menés.

Au cours de l’enquête de Sadie, vous allez être amenés à aborder le thème de violences faites sur des enfants, et notamment de pédophilie. On reste « loin » du thème, on nous met à distance sans nous décrire quoi que ce soit, donc ça reste soft. D’ailleurs on apprend jamais réellement comment Mattie est morte, West déclare dans le podcast qu’il ne donnera pas de détails sordides car ce n’est pas le but. Mais bon moi dans ma tête, si on me décrit pas j’imagine alors c’est limite pire parce que je me torture le crâne. Bref : à ne pas mettre dans toutes les mains, quand même. Personnellement, ça m’a mis bien mal à l’aise et j’ai commencé à bien me faire des films. Mais c’est ça aussi, les thrillers, il faut que ça dérange.

L’intrigue savait nous surprendre, on ne s’ennuyait pas. La fin était d’ailleurs assez surprenante, et je l’ai beaucoup apprécié (et j’ai enfin pu aller dormir, parce que je m’étais couchée 50 pages avant la fin, et impossible de dormir, j’ai dû le reprendre et lire jusqu’à 2h). Autre point : tout du long, on alterne entre le point de vue de Sadie et l’avancement de West, à travers ces podcasts. J’ai beaucoup apprécié ce format qui crée un rythme intéressant et qui change de nos habitudes.

Un très bon moment passé !

2 commentaires sur “Sadie, C. Summers

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s