Nos faces cachées, Amy HARMON

Lecture réalisée début avril 2019.
Lien vers la page Livraddict du livre
Contemporain/romance, new-adult/young-adult.
450 pages, 17,90€.

Nos faces cachées d’Amy HARMON

RESUME : Ambrose Young est beau comme un dieu. Le genre de physique que l’on retrouve en couverture des romances. Et Fern Taylor en connaît un rayon, elle en lit depuis ses treize ans. Mais peut-être parce qu’il est si beau, Ambrose demeure inaccessible pour une fille comme elle. Jusqu’à ce qu’il cesse de l’être… Nos faces cachées est l’histoire de cinq amis qui partent à la guerre. L’histoire d’amour d’une jeune fille pour un garçon brisé, d’un guerrier pour une fille ordinaire. L’histoire d’une amitié profonde, d’un héroïsme du quotidien bouleversant. Un conte moderne qui vous rappellera qu’il existe un peu de Belle et un peu de Bête en chacun de nous…

MON AVIS :

J’ai été très déçue sur la romance. Comme vous pouvez le voir, dès le début « Ambrose Young est beau comme un dieu ». Et ce genre de descriptions exagérées vous allez en voir en long, en large, et en travers ! Problème : c’est agaçant, et on ne s’attache ni à Ambrose qui nous énerve de par sa perfection, ni à Fern qui nous énerve de par sa naïveté et niaiserie. C’est juste trop. Et du coup, je trouve presque quelque chose de malsain à cette romance puisque Fern est folle amoureuse depuis le début, et Ambrose s’en fiche, voire a honte d’elle, pendant un bon tiers du roman.

Leur romance ne m’a donc pas du tout fait vibrer, et pourtant, ça a marché, et je vous conseille quand même ce livre ! Pourquoi ? Parce qu’en dehors des aspects agaçants que j’ai cité, le livre ne s’arrête pas là et s’intéresse à une multitude de thèmes : la maladie, le 11 septembre, la guerre, la violence faite aux femmes, la pression dans le milieu du sport, le syndrome du survivant, etc.

Le personnage de Bailey, le cousin et meilleur ami de Fern a une maladie. Ceux qui l’ont dépassent rarement 21 ans, il sait donc qu’il va mourir jeune, et la question de comment vivre quand on sait qu’on va mourir, que faire pour laisser sa trace est hyper bien traitée. Bailey est en plus hyper sarcastique et touchant, c’est vraiment pour moi un gros point fort de l’histoire, et heureusement il n’est pas du tout délaissé par l’autrice !

En bref : Une romance décevante, mais le livre a fort heureusement d’autres choses à offrir. Un roman qui reste poignant et bouleversant, malgré des points agaçants !

Et vous, qu’en avez-vous pensé ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s